Le renoncement au fantasme du double personnel


Ce week-end, j’avais écrit un long message à la coordinatrice de la clinique espagnole avec laquelle je suis en contact. Un long message que je n’ai pas encore envoyé.

Je suis très forums sur le net : j’aime beaucoup ces discussions virtuelles, j’y apprends beaucoup, et c’est aussi un biais quasi-professionnel puisque moi-même j’en anime plusieurs. C’est pour cela que je me suis inscrite depuis peu sur le forum anglophone FertilityFriends.co.uk, qui m’a été d’une grande aide car on y discute en long et en large des problèmes pratiques et psychologiques des techniques de procréation assistée, y compris par don de gamète, de manière à la fois très ouverte mais aussi dans une ambiance de soutien. Je n’ai pas trouvé pour le moment un tel soutien sur les forums francophones — il  y a les forums d’associations pour la PMA, comme les associations Maia –à laquelle je viens d’adhérer et où la communauté semble bien sympathique aussi — ou les Enfants KDO, mais il faut être membre de l’assoc. pour y accéder (donc accès payant), et sur les forums « suisses », la question du don d’ovocytes est un vrai tabou dont personne ne parle.

Enfin toujours est-il que sur FertilityFriends, j’ai appris beaucoup de choses sur les cliniques en général, ce qui m’a permis d’avancer dans mon choix, mais j’ai également vu que les patientes (clientes ?) n’hésitaient pas à faire leur liste de critères pour la donneuse. Selon la loi espagnole, par exemple, la clinique doit trouver une donneuse qui corresponde physiquement à la receveuse, mais cela n’interdit pas aux receveuses d’établir leur « petite liste » et d’espérer qu’elle sera respectée.

Alors ce week-end, j’ai commencé à écrire cette liste. Plutôt que de dire « il faut qu’elle soit comme-ci » ou « comme cela », j’ai tenté d’écrire une mini-généalogie de mes ascendants. Parce que l’on sait bien que certaines caractéristiques peuvent sauter des générations, comme la couleur des yeux, et je me disais que dès lors, si la donneuse pouvait me correspondre à moi ou à mes ancêtres (parents, grand-parents), cela élargirait les « choix » de donneuses potentielles.

Faire cette liste m’a paradoxalement beaucoup aidé. Cela m’a pris quasiment une journée, non pas parce qu’elle est longue en soit, mais parce que cela m’a amené à me demander ce qui était vraiment important. Chaque fois que je posais un « critère », je cherchais à comprendre pourquoi c’était important pour moi. Et la réponse est venue tout naturellement : je cherchais malgré tout, en orientant le choix potentiel de la donneuse, à me créer un double. Je n’avais en réalité pas encore fait le deuil de cette transmission génétique qui ne se fera pas si je recours au don d’ovocytes. Je vais briser un lien familial — je suis fille unique et la dernière descendante « connue » de ma famille côté maternel — et j’ai de la peine à l’accepter au fond de moi.

Cela fait deux jours que je veux envoyer cet email, mais je ne l’ai pas encore fait.

Parce que plus j’y réfléchis, et plus je me dis « et à quoi bon ? ». Même si la donneuse était un double parfait de ma petite personne, ses parents et ses grand-parents ne seraient pas des doubles des miens. Elle amènera de toute manière sa partie de capital génétique sur laquelle je n’ai pas de contrôle –quoique, mais j’en parlerai dans un autre sujet.

Sans compter l’apport de mon compagnon (après tout, cela reste 50% des gènes du père et 50% de ceux de la mère !), même avec mes propres ovocytes mes enfants pourraient être très différents : du côté de la famille de ma mère, la tendance est aux cheveux blond aux yeux gris-verts, de celui de mon père, c’est plutôt les cheveux bruns aux yeux soit bruns soit bleus. Au final, je réalise qu’il y a peu d’homogénéité dans ma famille, et que mes enfants génétiques pourraient couvrir tout un arc-en-ciel de possibilités. Alors pourquoi forcer la nature dans une direction plutôt qu’une autre ? Et si je laissais cette nature et le hasard de la génétique faire leur travail, vu que de toute façon je ne pourrai rien y changer ?

Les mères « naturelles » réalisent souvent avec la naissance de leur enfant qu’il n’est pas le « mini-elle » sur lequel elles ont fantasmé durant leur grossesse, qu’il a ses propres cycles, rythmes, attentes, qu’il ressemble à son père, ou à sa mère, ou à personne, que ce petit être n’est pas un double maternel ou paternel, qu’il a une identité propre et unique, à la fois génétique et psychologique.

Lorsque l’on envisage le don de gamètes, mais en particulier le don d’ovocytes, on est bien forcés de renoncer dès le départ à ce fantasme de double personnel. On est bien obligés de se poser la question avant, de s’interroger sur cette filiation qui sera différente, et de l’accepter (je ne dis pas que c’est facile !).

Et tout bien considéré, est-ce vraiment un mal d’avoir à prendre en compte toutes ces questions avant même que l’enfant n’existe ?

Je vais refaire ma liste. Elle sera beaucoup plus courte, et peu directive. Plutôt des préférences que des choix, en somme. Si la clinique trouve une donneuse qui correspond à cela, très bien, sinon, et bien on verra au plus proche de mon apparence.

Le reste, c’est la grande loterie de la nature qui en décidera.

Publicités

3 commentaires

  1. Bonjour

    Je découvre ton blog avec plaisir!
    Merci a toi ! Car il semble difficile de trouver des témoignages sur le sujet.
    J’ai un petit garçon de 5 ans . de longues années d’attente mais il est heureusement arrivé. C’est mon rayon de soleil au quotidien.
    Le 4 juin, j’apprenais ma ménopause précoce , j’ai 38 ans peut être même avant puisque sans règles depuis la naissance de mon petit garçon …. Je suspectais un problème puisque depuis toujours j’avais bien compris que quelque chose ne tournait pas rond.
    On me propose le don d’ovocyte…

    Je vais continuer à prendre connaissance de tes autres posts.

    Un grand merci

    Sand

    • Merci de ton message, et bonne chance dans ton parcours ! Il faut se laisser le temps de bien y réfléchir, mais je ne regrette rien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s